• annahhazan

Abracadabrick: des fripes aux briques

Cette start-up made in France donne un coup de baguette magique aux vieux vêtements… qu’elle réincarne en mobilier innovant. Abracadabrick… Coup de projecteur sur ces petits pains textiles low-tech tout bons pour la planète.




(Credit FabBrick)


La mode a son revers. Chaque année, les Français jettent en moyenne 12 kg de vêtement sur lesquels seulement 2,5 finissent recyclés. A l’échelle européenne, c’est ainsi 4 millions de tonnes de déchets qui sont générées par l’industrie textile. Revaloriser ces rebuts constitue un enjeu écologique majeur auquel s’est attelée Clarisse Merlet, jeune fondatrice de la start-up FabBrick implantée à Paris. En 2017, encore étudiante en architecture, elle a l’idée de mettre au point des briques à partir de textiles voués à la benne. Le projet termine lauréat d’un concours, d’un second, puis d’un troisième … En 2018, FabBrick était lancée.



Une pierre à l’édifice.

S’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire, l’entreprise récupère auprès d’organismes de collecte les textiles trop abîmés pour être redistribués. Broyés, retraités puis compactés et agglomérés à l’aide d’une colle organique bio-sourcée, ils démarrent alors une seconde vie sous la forme de briques auto-bloquantes, un matériau de construction facile à assembler, aux propriétés isolantes la fois d’un point de vue acoustique et thermique. De par leur design esthétique, les briques sont utilisées aussi bien en parement de façades intérieures que pour la conception de mobiliser décoratif. Récemment, la jeune entreprise a réalisé des cloisons mobiles pour les espaces de coworking de la marque Décathlon à partir des chutes de prototypes de l’enseigne, et Vinci Construction a fait appel à elle pour revaloriser les tenues de chantier de ses collaborateurs.


(Credit FabBrick)


Rien ne se perd… Tout se transforme !

En outre sur le marché de l’événementiel où le mobilier sur mesure a bien souvent, sinon un usage unique, un réemploi limité, ces briques offrent des perspectives par leur modularité. Elles sont de surcroît elles-mêmes recyclables contrairement à de nombreux matériaux de construction.Ce n’est pas pour rien que l’entreprise se présente comme « le trait d’union vertueux entre le secteur de la construction et celui du textile ».


FabBrick répond à l’objectif de développement durable n°12 : établir des modes de consommation et de production durables.

La Dauphine Futuria Team.


Et pour en savoir plus:

Un article: https://www.novethic.fr/actualite/videos/isr-rse/la-video-des-solutions-fabbrick-la-startup-qui-transforme-nos-dechets-textiles-en-briques-ecologique-149430.html

Une video Brut : https://www.facebook.com/watch/?v=172762667540217

Le site de l’entreprise : https://www.fab-brick.com/