• Agathe Gellé

Quand la lumière prend vie

Produire de la lumière sans électricité, c'est le pari fou dans lequel s'est lancée Glowee, une start-up française qui ne manque pas d'énergie!


La production d’électricité n’est pas sans impact pour la planète : émission de gaz à effet de serre, utilisation de terres rares dans la fabrication des LED… autant de méfaits qui pourraient être évités. On estime notamment qu’à lui seul, l’éclairage public et des bâtiments représente 15 % de la consommation mondiale d'électricité, et est responsable de 5 % des gaz à effet de serre (source : United Nations Environment Program).


Ainsi est apparue l’idée lumineuse de sa fondatrice, Sandra Rey, qui s’est inspirée du principe de bioluminescence des animaux marins pour développer ses recherches et d'imaginer une nouvelle façon de produire de la lumière plus durable, et écologique.


En clair, la bioluminescence est la faculté qu’ont certains organismes vivants à produire de la lumière: elle concerne environ 80% des organismes marins. S’ils en sont capables, pourquoi pas nous ?



Le principe est simple: coder l'ADN d'espèces marines pour sélectionner les gènes à l'origine de la bioluminescence, puis les transposer sur des cultures de bactéries « améliorées », capables d’émettre à leur tour cette fameuse lumière bleue si caractéristique des abysses. La particularité de la matière ainsi produite est qu'elle est renouvelable à l’infini et 100% biodégradable. Sans compter que cette lumière du futur dégage 99% fois moins de CO2 que les ampoules LED traditionnelles. Une innovation qui ouvre la voie à de multiples avancées en matière d’énergie renouvelable. De plus, la douceur particulière de la lumière Glowee minimise la pollution lumineuse et ses répercussions sur l’écosystème.


(Source: Glowee)


Glowee s'oriente dans un premier temps vers la production de lumière dédiée aux paysages urbains, mais s’intéresse également aux enseignes de magasins, pour lesquelles l'utilisation d'électricité est souvent interdite ou lorsqu’elle ne l’est pas, représente un poste de coût élevé comparativement à la technologie Glowee.


Autre atout: présente sous forme de fluide cette solution de bactéries permet à la lumière de couvrir une large surface, contrairement aux LED qui, pour une même superficie, sont nécessaires en grand nombre. Qui eut crû que les bactéries étaient des lumières?!


Pour en savoir plus sur leur projet: https://www.glowee.com

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le principe de bioluminescence: https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-bioluminescence-6338/


Cette Sart-up contribue aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, et plus particulièrement à l'objectif 13: "mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques".


La Dauphine Futuria Team.

Recent Posts

See All